Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Le plus puissant grand maître marabout guérisseur AZONKOU

                              QUELQUE RITUEL POUR LE Covid-19 

Les croyances ont joué un rôle dans toutes les épidémies et à toutes les époques [1]. Partout dans le monde, on assiste à un attachement profond aux traditions populaires pour se protéger contre la maladie à coronavirus 2019 (Covid-19) : des amulettes au Mexique [2], de l’ail bouilli dans l’eau au Maghreb [3-4], du pouvoir magique de quelques ingrédients antiviraux et antigrippaux dans la région de Ghardaïa en Algérie : thym, verveine, basilic, miel, huile d’olive, gingembre frais, armoise et cannelle [5]. A la recherche de recettes traditionnelles, beaucoup croient dans le pouvoir miraculeux des plantes, renforçant leur immunité pour se protéger de la Covid-19.
  Cependant, malgré le succès de toutes ces thérapies comme moyens préventif et curatif des maladies infectieuses, aucune recherche scientifique n’a prouvé leur efficacité dans le traitement de la Covid-19.

L’échinacée :elle est très utilisée par les tribus indiennes pour ses propriétés anti-infectieuses et a confirmé scientifiquement ses propriétés empiriques. Elle est très employée pour renforcer le système immunitaire et est efficace en prévention ou en début d’infection respiratoire. Des essais cliniques ont confirmé l’efficacité et la sécurité de l’échinacée dans le traitement des infections respiratoires [17].

Le ginseng : L’échinacée est également très utilisée en association avec le ginseng connu et vénéré depuis 4 000 ans, réputé fortifiant, revitalisant et dynamisant, pour les  réactions naturelles de défense. Les racines de deux espèces sont connues sous le nom de ginseng et utilisées pour booster le système immunitaire contre les infections bactériennes, virales et les maladies auto-immunes.
L’ail : Les propriétés antimicrobiennes de plusieurs espèces médicinales contre les infections respiratoires ont été démontrées. Une étude publiée en 2009 dans Iranian Journal of Virology, a montré que l’extrait d’ail inhibait in vitro la prolifération ainsi que la pénétration cellulaire du virus de l’influenzae (H1N1) [19].
 
Le gingembre : Le potentiel protecteur du gingembre frais dans l’inhibition du virus respiratoire syncytial humain . Les HRSV sont la cause la plus fréquente des infections respiratoires des jeunes enfants. La prescription de 300 μg/mL du gingembre frais stimulait les cellules respiratoires à sécréter une protéine antivirale appelée     interféron beta [20].

                                      Tel/Whatsapp:+229 98 89 75 48

                            Email: azonkoulaleye@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :